Florian GRILL sur France Bleu Gironde

Florian Grill est candidat à la présidence de la Fédération Française de rugby l’an prochain. Il est en campagne cette semaine en Gironde à Captieux Ychoux et Mérignac. Il fustige le bilan « pas flatteur » de Bernard Laporte et son attitude après l’élimination des Bleus au Japon.

Président de la Ligue de Rugby en Ile-de-France depuis 2017, âgé de 53 ans, Florian Grill est candidat à la présidence de la Fédération Française de Rugby qui aura lieu l’an prochain. Il est soutenu par Jean-Claude Skrela, Serge Blanco ou encore Fabien Pelous. Et il était dans les studios de France Bleu Gironde ce vendredi matin.

« En rugby, il y a un mot-clé, c’est la solidarité »

Florian Grill estime que les Bleus ont fait « un beau quart de finale » à la coupe du monde au Japon. Mais il s’interroge sur le management et pointe l’attitude de Bernard Laporte à l’issue de l’élimination, qui a déclaré que le coup de coude de Sébastien Vahaamahina, a fait rater la demi-finale. Il se dit « choqué de voir le président de la Fédération Française de rugby, stigmatiser, comme il l’a fait, un joueur. Dans le rugby, il y a un mot clé, c’est solidarité. Et dans le management, il y a un mot-clé, c’est la responsabilité ».

S’il était élu président de la Fédération Française de rugby, dans un an, la priorité de Florian Grill, serait de s’attaquer à la baisse du nombre des licenciés : « -24%, c’est de ça dont me parlent les clubs notamment en Gironde ! » Et de pointer le bilan « pas flatteur » de Bernard Laporte. « C’est simple. Depuis 3 ans, la gouvernance actuelle a augmenté la masse salariale de 12 millions d’euros. Nous, on prend 4 millions de ces 12 millions et on multiplie par 10, le budget consacré au développement du rugby en scolaire aujourd’hui ».

Laisser un commentaire