Jeu à l’Initiative et Toucher 2sec

Je me permet de vous faire partager mon expérience au sujet de l’approche du jeu à « toucher 2’’) auprès des éducateurs du club.

Les situations de jeu d’apprentissage à « toucher 2’’ » sont soit mal présentées ou mal comprises par les éducateurs à l’école de rugby, c’est pourquoi, par expérience, je les fait précéder d’une autre situation appelée « le Jeu à l’Initiative » que nous avons longtemps travaillée dans les pôles Espoirs il y a quelques années et qui ouvre les portes à la compréhension de ce « toucher 2’’ » et de la progression qui en suit « touches/contesté, toucher/pump, toucher/ruck… »

1ère étape : A 12/12 sur tout le terrain, le porteur touché devra poser la balle au sol, les 2 partenaires défensifs du « toucheur » convergent en défense pendant que le dernier passeur attaquant sert de relayeur et écarte sur l’extérieur. L’objectif étant de chercher le décalage.

2ème étape : Lorsque le porteur sent qu’il ne pourra plus faire circuler la balle il annonce à haute voix « CONTACT », et 2 joueurs proches en défense et en attaque convergent vers lui pour former un « mini maul » à 3/3. L’objectif pour le relayeur étant de jouer dans les espaces libres. On pourra faire des « arrêts sur image » pour bien montrer au groupe de joueurs que souvent les espaces libres sont au ras de ce mini regroupement, à l’inverse du mouvement ou à l’extrémité du sens du mouvement.

Si le porteur de balle annonce clairement « contact » avant d’être touché (cela signifie qu’il a analysé le rapport de forces et vu que le ballon ne pourrait plus circuler), même s’il est touché, son équipe conserve le ballon, sinon il le perd.

3ème étape : Une fois cette conservation assurée par 3 joueurs face à 3 défenseurs, les attaquants pourront avancer de quelques mètres debout face à 3 défenseurs défendant de manière « souple », afin de laisser le temps aux attaquants de juger du rapport de force et de percevoir l’espace libre adverse. (cf : voir le travail des « joueurs en avance » avec 4 choses primordiales à faire)

4ème étape : Une fois que le ballon circule suite à ce regroupement de 3 joueurs en défense (qui libèrent de l’espace), et que le porteur décide d’aller attaquer un intervalle, il annonce très fort « DUEL » et ses partenaires proches convergents dans cet intervalle afin de continuer l’action pénétrante. Tant qu’on peut avancer ou faire avancer en annonçant « Duel » on le fait et lorsque cela ne devient plus possible, on peut transformer le jeu sur le large (apprentissage du rapport de forces) ou sinon annoncer à nouveau « Contact » pour assurer la conservation du ballon.

Vous noterez ici l’apprentissage très important du rapport de forces : « puis je continuer à avancer  ou faire avancer ? Dois je « transformer le jeu » ? si oui à quel moment ? dois je conserver la balle ? »

5ème étape : Une fois cette phase intégrée : capacité à savoir si je conserve le ballon en annonçant « Contact », capacité à décider d’attaquer un intervalle en annonçant « Duel », et capacité à bien gérer ces formes de jeu tout en cherchant toujours à jouer sur les espaces libres (« là où il n’y a personne, ou il y en a le moins… »), je vais pouvoir intégrer le jeu au pied par-dessus la défense dès l’instant où j’aurais perçu que les espaces latéraux sont fermés et que l’espace profond reste disponible. A ce moment là, j’annoncerai à haute voix « PIED » pour jouer par-dessus la défense au pied en tâchant de récupérer la balle derrière.

Ce jeu bien perçu par les joueurs, qui permet de les placer dans de l’effectif presque complet, leur permet d’analyser le rapport de force et d’intégrer intelligemment la triple variante fondamentale (TVF) chère à René Deleplace : « jeu pénétrant, jeu déployé de contournement et jeu au pied par-dessus la défense ».

La transition pourra ensuite se faire avec le jeu à « toucher 2’’ » car il suffira de laisser ces 2’’ de liberté d’initiative aux joueurs dans le choix de jeu et de continuité à adopter.

Nous verrons alors des joueurs qui CONVERGENT au ballon pour assurer la continuité du jeu ou sa conservation debout, pendant que les autres se repositionnent dans l’espace pour assurer une suite cohérente et adaptée du mouvement.

Nous profiterons de ces jeux d’opposition (Jeu à l’Initiative et Toucher 2’’) pour insister sur le comportement des joueurs « en avance » par rapport à la circulation du ballon qui auront comme je l’ai précisé plus haut 4 choses primordiales à faire pendant que les joueurs proches du ballon assurent la pénétration ou la conservation.

  • Prise de largeur totale du terrain : le joueur le plus à l’extérieur devra être contre la ligne de touche. Si les défenseurs se placent en miroir ça ouvre des intervalles dans la ligne à l’attaque. S’ils restent collées près du ballon, ce joueur sera démarqué sur l’extérieur.

  • Reprise de la profondeur utile permettant de donner du confort à une circulation de balle à l’extérieur

  • COMPTER le nombre de défenseurs adverses et compter combien il y a d’attaquants en face : par exemple, 5 attaquants contre 3 défenseurs = jeu de passes sur l’extérieur, 3 attaquants face à 5 défenseurs = jeu en renversement, 5 attaquants face à 5 défenseurs = attaque de la ligne (duel) ou jeu au pied par-dessus… Puis analyser le placement de ces défenseurs (position de l’ailier….à hauteur ? en profondeur ? position de l’arrière…).

  • « Sortir des rails » du défenseur direct et se positionner déjà dans l’intervalle face à son défenseur direct.

N’hésitez pas à arrêter le mouvement si un de des 4 critères n’est pas respecté par les joueurs. Au début ce sera contraignant, mais très vite ils le feront « instinctivement » et ils pourront alors se concentrer sur le bon rapport de forces, la TVF et le bon « outil » à utiliser.

    Progression Jeu à l’initiative (fichier pptx a lire en diaporama)

P.S. Si on veut voir le PPT animé il faut se mettre en grand écran et cliquer sur la page afin de voir les figurines s’animer…

Les derniers articles par BIDAL Jean (tout voir)
Pas de tags

Laisser un commentaire