Classification des « activités physiques » René DELEPLACE 1972 7pp)

Quelques réflexions qui me paraissent d’actualité à propos d’un effort de classification des « activités physiques ». Continuer la lecture de « Classification des « activités physiques » René DELEPLACE 1972 7pp) »

Interventions dans le nord de 1958 à 60 (René DELEPLACE 24min15)

Dans cet extrait, René évoque ses interventions dans le nord de 1958 à 60 Continuer la lecture de « Interventions dans le nord de 1958 à 60 (René DELEPLACE 24min15) »

L’expérience MONTJALON 1954-1961 (René DELEPLACE 5min58)

Dans cet extrait, René évoque l’expérience MONTJALON Continuer la lecture de « L’expérience MONTJALON 1954-1961 (René DELEPLACE 5min58) »

Lettre à Pierre Villepreux : Enseignement du rugby à l’UEREPS Lacretelle (René DELEPLACE)

Lettre à Pierre J’ai reconstitué de mémoire le programme d’ensemble du cursus universitaire que suivaient  les Etudiants d’option rugby  à (suite…)

Importance du jeu libre dans l’enfance (René DELEPLACE 8min33)

Dans cet extrait (8min33) René évoque l’importance du jeu libre au cours de son enfance. Comment les grands jeux spontanés dans la rue ou dans la cour de l’école ont été une introduction aux sports.

Continuer la lecture de « Importance du jeu libre dans l’enfance (René DELEPLACE 8min33) »

Découverte de la pédagogie en  1946 (René DELEPLACE 5min10)

Dans cet extrait, René évoque sa découverte de la pédagogie en  1946. Continuer la lecture de « Découverte de la pédagogie en  1946 (René DELEPLACE 5min10) »

La systématique de René DELEPLACE – Serge REITCHESS Gilles MALET (Super Besses 2011)

La systématique de René DELEPLACE, au stage des cadres fédéraux de Super Besses 2011 (juillet).  Serge REITCHESS  Présentation de l’association (suite…)

Rugby de mouvement – Rugby TOTAL (1980)

RUGBY DE MOUVEMENT RUGBY TOTAL (René DELEPLACE – 1980 – 119p.)

…Ce livre, tout éducateur conséquent, joueur convaincu, spectateur avide de compréhension ne pourra jamais le refermer…

Continuer la lecture de « Rugby de mouvement – Rugby TOTAL (1980) »