Le French Flair - Wayne Smith

Wayne Smith: “Le flair français est devenu un conte de fées”

LETTRE originale et une proposition de traduction (merci à E. Thorens et B. Blanc)  Le flair français

Someone asked me the other day why France would play a man like Mathieu Bastareaud at number 13 and my answer was, “Why not?” If all you are attempting to do is smash over the gain line inch by inch, why would you not select Bastareaud? If all you are attempting to do is crush the opposition with power, why would you not select Bastareaud?I know what the questioner was asking me. At the All Blacks we have had Conrad Smith, a thinker and a ball player in the number 13 position. It is traditionally a creative position. It is a key link to the big outside world.But France don’t play like that any more. They do not want to play like that. There was a period in the match against Wales when it seemed that the French midfield didn’t touch the ball for 20 minutes. The scrum-half Maxime Machenaud is slow and doesn’t create anything. Frederik Michalak is not Renaissance Man. The creativity has been coached out of this team. French flair is a fairytale that is never coming back.

 

L’autre jour, on me demanda pourquoi la France faisait jouer quelqu’un comme Mathieu Bastareaud en numéro 13 et j’ai dit “Pourquoi pas?”

Si tout ce que vous souhaitez faire est d’attaquer la ligne centimètre par centimètre, pourquoi ne pas sélectionner Bastareaud?

Si tout ce que vous voulez faire c’est écraser l’adversaire sur la puissance seule, pourquoi ne pas sélectionner Bastareaud? Je savais ce qu’on me demandait. Chez les All Black nous avons Conrad Smith, un cérébral, un manieur de ballon en 13. C’est traditionnellement un poste qui demande de la créativité. C’est  un maillon essentiel pour un jeu imaginatif.

Mais la France ne joue plus comme cela. Elle ne veut pas jouer comme cela. Contre le Pays de Galle il y a un moment du match ou il semble que le milieu de terrain Français n'ai pas touché la balle pendant 20 minutes. Le demi de mêlée, Maxime Machenaud, est lent et ne crée rien, Frédérik Michalak n’est pas l’homme du renouveau. La créativité a été supprimée de cette équipe par l’entraîneur. Le “French Flair” est un conte de fée qui ne reviendra jamais.

Let me tell you a story about a four-year-old girl. The teacher asks her what she is drawing and the little girl replies that she is drawing God.“But we don’t know what God looks like,” says the teacher.“You will in a minute,” says the little girl.The current generation of French players don’t know what flair looks like. Serge Blanco, Philippe Sella and Dider Codorniou would not get into this French team. Especially not Codorniou. Too small. He probably wouldn’t even get to play Top 14. What’s the point?The current French half back puts his foot on the ball, has a look round, then passes it to someone who smashes into another brick wall. And on and on, times fifteen, moving the same way across the pitch until there is only a centimetre left to the touchline. Then they come back and do it the other way.You could hear the frustration in the voice of Jonathan Davies on commentary. Here were the two Gallic teams of world rugby, the teams who are supposed to play with soul, but where was the imagination. Davies would call out the space and another player would run into a wall.

 

Laissez moi vous raconter une histoire d’une fillette de 4 ans. L’enseignant lui demande ce qu’elle dessine et elle lui répond: “Dieu” -  “Mais nous ne savons pas a quoi Dieu ressemble” lui dit l’enseignant – “Vous le saurez dans une minute” lui répond la fillette.

La génération actuelle de joueurs français ne sait pas a quoi ressemble le “French Flair”.

Serge Blanco, Philippe Sella et Didier Codorniou n’auraient pas leur place dans cette équipe de France. Surtout pas Codorniou, trop petit. Il n’aurait probablement pas sa chance dans le top 14. A quoi bon?

Les demis français actuels mettent leur  pied sur le ballon, regardent autour d’eux et puis le passent a quelqu’un qui rentre dans un autre mur de brique et ainsi de suite 15 fois, en se déplaçant en travers du terrain jusqu’à se trouver a un centimètre de la ligne de touche et puis ça recommence dans l’autre sens. Vous pouviez entendre la frustration dans la voix de Jonathan Davies au commentaire. Vous aviez là les deux équipes “Gauloise” du rugby mondial, celles qui sont censées jouer avec de l’âme, Mais où était l’imagination? Davies appelait à jouer sur l’extérieur et un autre joueur rentrait dans le mur. 

French flair requires optimism but at the moment I don’t see that in their players. We know that Francois Trinh-Duc and Wesley Fofana have a little magic, but it will soon be coached out of them. I hope it all changes against England, and French power could still be enough to beat almost any team on their day, but there is no sign of it at the moment.Maybe we now see Marc Lievremont, the coach at the last World Cup, in a different light. He did at least get them to play some rugby from time to time. Maybe that’s why he got such flak from everyone. He was out there on his own. The lone nut. A man living in the past. There is no time for total rugby any more. French flair is just a kid’s painting.This is the industrial age.

Is the Gallic flair gone for good from the French?

Le “French Flair” éxige de l’optimisme mais en ce moment je n’en vois pas chez les  joueurs. Nous savons que François Trinh-Duc et Wesley Fofana ont de la magie, mais on leur aura bientôt retirée. J’espère que tout cela changera contre l’Angleterre et la puissance française peut encore suffire a battre presque toutes les équipes dans un bon jour mais il n’y a aucun signe de cela pour le moment. Peut-être voyons-nous maintenant Marc Lièvremont, entraîneur lors de la dernière coupe du monde, sous un nouveau jour. Il les avait au mois poussé a jouer au Rugby de temps en temps. C’est peut-être pourquoi il a pris tant de coups de tout le monde. Il était là dehors seul, le fou solitaire. Un homme qui vivait dans le passé. Ce n’est plus le temps du Rugby Total. Le “French Flair” c’est une peinture de gosse, on est dans l’âge industriel

 Les Francais ont ils perdu le “Flair Gaulois” pour de bon? 

 

Nouveautés TEMOIGNAGES